Shérazade
27/11/2019 20:51

Transfert illicite de devises : Le cuisinier d'un ambassadeur condamné

Un étudiant qui tentait de faire passer des boîtes de dattes pour le cuisinier de l’ambassadeur de la Mauritanie a été arrêté, en juillet dernier, par les éléments de la police des frontières de l’aéroport d’Alger. Ces derniers ont saisi la somme de 250 000 euros sur lui. A l'issue de leur procès lundi 25 novembre, le cuisinier mauritanien et l'étudiant algérien ont écopé de cinq et d'une année de prison ferme.

En effet, selon le site arabophone Echourouk, un étudiant mauritanien a été appréhendé au niveau du contrôle au scanner, en juillet dernier. Tout allait bien jusqu’à ce que des boîtes de dattes attirent l’attention des policiers. Après un contrôle plus approfondi, les agents de la sûreté ont découvert la somme de  250 000 euros. Les billets d’argent ont soigneusement été roulés puis placés à l’intérieur des dattes. Les dattes ont ensuite été refermées et remises à l’intérieur des emballages.

Ainsi, le cuisinier aurait demandé à l'étudiant mauritanien de l’aider avec ses bagages car ce dernier était en excès de poids. Il lui a proposé de prendre quelques boîtes de dattes et de les enregistrer avec ses bagages, à lui. Étant donné que le jeune étudiant n’avait pas atteint le poids maximum autorisé. Une fois les bagages arrivés au scanner, les agents de police ont décidé d’ouvrir ces boîtes et de procéder à une fouille plus approfondie, pour y trouver des billets d’argent, a rapporté la même source.

Une année ferme pour l'étudiant et cinq ans pour le cuisinier

Selon le témoignage de l'étudiant et l’enquête menée par les services de la gendarmerie, le principal coupable dans cette affaire est le cuisinier personnel de l’ambassadeur de Mauritanie en Algérie. Le procès de ces deux hommes a eu lieu lundi 25 novembre. La justice a prononcé une année de prison ferme contre l’étudiant et cinq ans fermes contre le cuisinier, plus une amende de 33 000 dinars chacun.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

A noter que le cuisinier s’était porté seul coupable de cette infraction, en vue d’épargner la prison à l’étudiant. "Il s’était juste porté volontaire pour m’aider. Il ne savait pas ce que contenaient ces boîtes", a affirmé le cuisinier devant le juge. Enfin, à la question de savoir pourquoi avoir voulu transférer une telle somme d’argent, le cuisinier a répondu qu’il voulait s’offrir un lot de terrain en Mauritanie, et y construire une maison.

A lire aussi : Une voyageuse à destination de Dubaï arrêtée avec une importante somme en devises

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus