khaled Bel
19/09/2017 13:07

Les mini-jupes et les pantalons moulants interdits par l'université d'Alger ?

La polémique enfle sur les réseaux sociaux, suite à l'apparition d'un document «numérisé» et largement diffusé sur facebook comme une présumée «note du doyen» de la faculté de droit Said Hamdine  (Université d'Alger) interdisant aux étudiantes le port de vêtements «indécents» dont les «minijupes et les pantalons moulants».

Mais qu'en est-il réellement ?

Contacté par Observ'Algérie pour vérifier le document, un étudiant syndicaliste de la faculté de droit a tenu à dénoncé «un faux document et une fausse information rapportée par un «journal électronique» et relayé par des journalistes amateurs» a t-il-dit, tout en démentant catégoriquement l'existence d'une telle note.

Une ancienne-nouvelle polémique

Une polémique similaire a eu lieu avant deux ans, en 2015, suite à l'interdiction d'accès à une jeune fille venue d'Oran pour passer son examen d'obtention du certificat de capacité en droit (CAPA) à la faculté de droit de Said Hamdine, à Alger, par un agent de sécurité qui a jugé sa robe trop courte.

Une affaire qui a pris de l'ampleur poussant même l'ancien recteur de l'université d'Alger et actuel ministre de l’enseignement supérieur M. Tahar Hadjar a demandé des excuses de la jeune étudiante dans une déclaration accordée aux journalistes de la chaîne privée Echorouk TV.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Un faux document et une compagne islamiste réelle

Même si le document n'est qu'une fake-news, une campagne réelle est menée par les islamistes pour limiter la liberté des femmes algériennes avec un code vestimentaire qu'ils présentent comme islamique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus