OBS Algérie
28/09/2017 18:47

Des gendarmes refusent une plainte car les dépositaires sont des migrants africains

Un poste de la gendarmerie nationale a refusé de recevoir une plainte déposée par trois migrants subsahariens victimes d'escroquerie, arguant que la plainte était irrecevable du fait que les dépositaires étaient en situation irrégulière en Algérie.

Selon la journaliste et militante Leïla Berrato qui relate les faits, l'incident s'est produit dans la wilaya de Béchar, où les trois migrants travaillaient sur un chantier. Les travaux étant terminés, les trois hommes réclament leur payement d'une totalité de 220 000 Dinars, que l'employeur refuse de leur verser, et tentent de déposer plainte auprès de la gendarmerie nationale, qui leur signifie que celle-ci est irrecevable du fait de leur situation irrégulière dans le pays.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

À noter que plusieurs cas de migrants subsahariens employés dans des chantiers et restés impayés ont déjà été signalés par le passé, notamment dans les régions du Sud du pays.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus