khaled Bel
14/06/2017 17:15

VIDÉO. Une compagnie aérienne d'un ex-terroriste de la GIA dans le ciel algérien ?

L'ex-terroriste devenu homme d'affaire en profitant du chaos généré par les printemps arabes, vise grand en demandant une autorisation d'exploitation en Algérie pour sa compagnie aérienne Al Ajniha.

En effet, le chef islamiste Abdelhakim Belhadj classé dernièrement dans la liste saoudienne des terroristes soutenus par le Qatar, ayant profité de la chute de Mouamer Keddafi pour s'enrichir, aurait demandé une autorisation d'exploitation aérienne du ciel algérien selon le site internet d'une télévision privée algérienne.

En 2011, Abdelhakim Belhadj, jusque là connu pour ses activités Djihadistes dont des liaisons très étroits avec le GIA algérien, annonce qu'il est le chef du conseil militaire de Tripoli en direct sur El Djazeera après avoir pénétré dans la résidence de Mouammar Kadhafi et libéré la ville. Il découvre dans un coffre-fort de la résidence du dictateur 75 millions de dollars qu’il aurait partagés avec deux autres personnes, révèle Wikileaks .

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Après la création de son parti politique «Al Watan», le terroriste se convertit en homme d'affaire et fonde la compagnie aérienne Ajniha en empruntant 750 millions de dollars au Qatar pour acheter des avions qui sont restés bloqués à Malte faute d’autorisation d’atterrir à Tripoli avant d'actionner ses milices pour envahir Tripoli et détruire l'aéroport principal pour le remplacer par l’aéroport militaire Mitiga qui s'ouvre alors à l'aviation civile et permettre aux avions de Belhadj d’atterrir.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus