OBS Algérie
23/07/2017 15:47

Tromperie et détournement d'argent : Haddad et Sidi Saïd gravement accusés

L'Entreprise des travaux routier, hydraulique et bâtiment (ETRHB) d'Ali Haddad serait redevable à l'État d'une somme colossale de 04 milliards de dollars, qu'elle aurait reçu dans le cadre de projets dont certains n'ont jamais été commencés.

Selon le quotidien arabophone Echorouk, qui rapporte l'information, l'entreprise d'Ali Haddad aurait reçu la somme colossale de 04 milliards de Dollars pour le financement de projets qui n'ont jamais été entamés. Plus grave encore, le patron du FCE aurait même eu recours au mensonge pour attirer les investisseurs américains en Algérie, et ce lors d'une visite de l'ancien ministre de l'industrie Abdeslam Bouchouareb, à laquelle Haddad avait participé dans la ville américaine de Détroit (Michigan). Lors de cette visite, Haddad se serait présenté aux amérciains en affirmant qu'il était « plus riche que Trump (l'actuel président américain, NDLR) » et qu'il détenait une fortune de plusieurs dizaines de milliards de Dollars. Le but derrière ces affirmations serait d'attirer des investisseurs américains en Algérie, et décrocher des contrat colossaux pour son entreprise en recourant à l'usage d'informations erronées.

Selon le même média, le patron de la centrale syndicale Abdelmadjid Sidi Saïd serait lui aussi impliqué dans des affaires de détournement de fonds. Celui-ci aurait signé une convention avec un concessionnaire automobile pour acheter 1000 véhicules avec des fonds destinés aux œuvres sociales, véhicules qui seront ensuite distribués aux alliés et proches de Sidi Saïd, rapporte la même source.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus