OBS Algérie
01/08/2017 11:22

Le parlement français prédit un cinquième mandat pour Bouteflika (Rapport)

La possibilité que l'actuel chef de l'État Abdelaziz Bouteflika se représente à sa propre succession, pour briguer un cinquième mandat lors de la présidentielle 2019, « n'est pas à exclure » affirme un rapport parlementaire français.

Daté du 27 juillet dernier, ce rapport de 43 pages rédigé par des sénateurs français met en exergue l'absence d'une réelle démocratisation du système de gouvernance en Algérie. Ceci serait dû à l'absence d'une « réelle pression populaire en faveur d’une évolution du régime, en dépit de l’impression de sclérose que peut dégager le pouvoir en place » une situation qui relève en partie « d’une certaine réserve à l’égard du « Printemps arabe », dont le régime algérien n’a cessé de souligner les risques en rappelant le souvenir de la guerre civile qui a frappé le pays dans les années quatre-vingt-dix ».

En plus de ces raisons, les rédacteurs du rapport estiment également que « la richesse relative du pays via ses réserves énergétiques a longtemps permis au pouvoir en place de financer la paix sociale ». C'est dans ce contexte qu'il apparaît clair que « Abdelaziz Bouteflika, âgé de 80 ans, dispose d’une réelle légitimité, acquise notamment à l’issue de la décennie noire » et « l’hypothèse d’une candidature à un cinquième mandat en 2019 n’apparaît d’ailleurs pas exclue » selon les auteurs du rapport.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus