Aylan Afir
26/11/2019 10:21

L'Algérie réagit à la programmation d'un débat par le Parlement européen

L'État algérien a officiellement réagi à l'inscription par le Parlement européen d'un débat sur la situation en Algérie. Par la voix de son ministre de la communication et porte-parole du gouvernement, Hassan Rabehi, l'Algérie rappelle que ses relations avec l'Union européenne sont "stratégiques" qui ne peuvent être remises en cause par "de simples parlementaires". Il réagissait à la déclaration du parlementaire européen Raphaël Glucksmann qui a annoncé la tenue de ce débat programmé au même titre que le vote d'une motion d'urgence.

Dans une déclaration à l'agence officielle APS, Hassan Rabehi invoque d'emblée l'idée de non-ingérence. « Il est admis dans l’esprit de l’Union européenne (UE) ainsi que de tous nos partenaires étrangers que l’Algérie s’attache au principe de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays, tout comme elle n’admet pas, en tant qu’institutions et peuple à ce qu’il puisse avoir une interférence dans ses affaires intérieures », a-t-il souligné.

Relations "stratégiques" entre l'Algérie et l'Europe

Les relations entre l'UE et l'Algérie sont stratégiques et importantes qui couvrent tous les secteurs d'activités, ajoute Hassan Rabehi qui occupe également le poste de ministre de la culture par intérim, après la démission de Meriem Merdaci. Il aura même des mots pouvant être jugés méprisants à l'égard du parlementaire européen. Pour lui, « autant que L’UE et l’Algérie sont conscients de ce caractère stratégique et ne permettraient pas à qui que ce soit de remettre en cause cette qualification stratégique par de simples parlementaires qui se caractérisent par une myopie et qui ne mesurent pas l’importance de ces relations ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

« L’UE et l’Algérie, de par le nombre d’accords qui ont été signés ainsi qu'en considération des interactions fructueuses qu’il y a eu jusqu’à présent, renforcent la confiance en l’avenir de ces relations, auxquelles les deux parties accordent une importance stratégique », a-t-il conclu.

Lire aussi : Algérie : Révélations d'un député européen sur le lobbying de Total contre le Hirak

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus