OBS Algérie
29/06/2017 20:51

Assassinat de Lounès Matoub : « Nordine Aït Hamouda a encore des choses à dire »

Quelques jours après la commémoration du 19ème anniversaire de l'assassinat de Matoub Lounès, la question du dossier de cette affaire se pose à nouveau avec les dernières déclarations de Malika Matoub, soeur du rebelle et présidente de la fondation portant son nom, qu'elle a faites sur les colonnes du quotidien La dépêche de Kabylie.

En effet, la soeur du chanteur Kabyle assassiné le 25 juin 1998 réclame la réouverture du dossier sur la mort du rebelle, elle affirme que « le dossier de l’assassinat de Lounès reste pour nous jusqu’à maintenant ouvert » et ce malgré le procès qui a vu juger en 2011 Malik Medjnoun et Abdelhakim Chenoui alors accusés d'être responsables de l'assassinat du rebelle, un procès que Malika Matoub a d'ailleurs qualifié de « mascarade ».

« Lors du procès, en aucun cas le nom de Matoub n’a été cité. Nous, on demande à ce qu’il y ait une véritable enquête. On a remis une liste de 52 noms, un nouveau rapport d’expertise et il y a pas mal de nouveaux éléments. Nos avocats vont les remettre à la justice pour réclamer la réouverture du dossier »a fait savoir Malika Matoub.« aujourd’hui, 19 ans après, il y a une décantation qui commence à se faire. On exige que ce dossier connaisse une issue adéquate. On ne sait même pas comment il est mort. Des questions restent toujours posées : Qui a tiré ? Qui a tué ? Comment ? Pourquoi ?... Autant d’interrogations qui restent pour nous sans réponses » a-t-elle encore déploré.

Malika Matoub est également revenue sur les déclarations de Nordine Aït Hamouda, qui avait commenté le procès de Malik Medjnoun et d'Abdelhakim Chenoui en affirmant qu'il était bien le procès des assassins du rebelle. « Il aurait peut-être des éléments qui le poussent à affirmer une telle chose. Cela n’engage que lui. Maintenant s’il a des éléments, et puisqu’il l'a dit publiquement «si la justice m’appelle je suis prêt à témoigner», je pense que c’est à cette dernière de faire appel à lui. Et cela ne peut que nous soulager et nos portes sont grandes ouvertes à toute démarche qui va dans le sens de la quête de la vérité. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il y a eu la rencontre de l’année dernière avec lui » a-t-elle expliqué, en référence à sa rencontre avec le fils du colonel Amirouche le 25 juin 2016, qui avait fait couler beaucoup d'encre.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Toujours par rapport à Nordine Aït Hamouda, Malika Matoub a confié que celui-ci lui avait révélé l'identité de la personne qui l'avait informé de la mort de Lounès « cinq minutes après ». « ce détail il doit le dire à la justice (...).C’est un des éléments mis en avant pour réclamer la réouverture de l’enquête. Pendant 19 ans, je me suis posée cette question, aujourd’hui je le sais enfin. Nordine a répondu à la question et il est prêt à y répondre aussi devant la justice ». a-t-elle affirmé.

Rappelons que la commémoration du 18ème anniversaire de l'assassinat de Matoub Lounès le 25 juin 2016 avait vu la présence de Nordine Aït Hamouda à Taourirt Moussa, village natal du rebelle, et une rencontre de ce dernier avec Malika Matoub. Cette rencontre avait fait couler beaucoup d'encre à l'époque puisque, rappelons-le, Malika Matoub avait longtemps accusé le fils du colonel Amirouche d'être impliqué dans l'assassinat de son frère.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus