Ahmed Oul
10/10/2019 17:41

Hirak algérien : Un sénateur interpelle la France officielle

France - Le sénateur français du Rassemblement démocratique et social européen (RDSE) Olivier Léonhardt a appelé, hier mercredi 9 octobre, la France officielle à soutenir le peuple algérien et son Hirak contre le système politique en place.

Lors de la séance consacrée aux questions au gouvernement, Olivier Léonhardt a interpellé le Premier ministre français sur le silence de la France sur le Hirak qui se déroule depuis presque 8 mois en Algérie. « Si personne ne demande à la France d'agir en lieu et place de la société algérienne, le silence du gouvernement sur ces événements est, chaque jour, plus gênant », a déclaré le sénateur de l'Essonne.

Olivier Léonhardt a évoqué les « arrestations arbitraires et l'incarcération de citoyens algériens ». Il souligne que « c'est le peuple algérien qui est notre allié et non pas la junte en place ». Le sénateur de l'Essonne appelle le gouvernement français « à condamner clairement les agissements contre le mouvement démocratique en Algérie ». « À la faute morale, n'ajoutons pas une faute politique », déclare-t-il.

La France souhaite une transition démocratique en Algérie

Le représentant du gouvernement français Jean-Baptiste LeMoyne, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a repris la même formule diplomatique déjà usitée par le Premier ministre français Édouard Philippe.

« Le seul souhait de la France, c'est que les Algériens trouvent ensemble les chemins d'une transition démocratique. C'est ce que nous espérons, compte tenu de la profondeur des liens qui nous rattachent à ce pays », a-t-il indiqué.

Jean-Baptiste LeMoyne précise que le gouvernement français est « confiant dans l'esprit de la responsabilité, de civisme et de dignité qui prévaut depuis le début des manifestations et qui suscite l’admiration. Nous sommes attentifs à ce que cet esprit puisse continuer à s'exprimer pacifiquement, dans le respect de la liberté d'expression et de manifestation ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Le représentant du gouvernement français a déclaré que la solution à la crise en Algérie est le débat démocratique. « Nous continuerons de nous tenir aux côtés de l’Algérie et des Algériens dans le respect et l'amitié qui président à nos relations », a affirmé Jean-Baptiste LeMoyne.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus