Arezki I.
30/11/2019 13:01

Éducation : L'Algérie demande de revoir ses accords avec la France

L’Algérie a demandé à la France de revoir les accords de coopération bilatérale qui existent entre les deux pays dans le secteur de l’éducation. Cette demande a été formulée lors de la rencontre ayant regroupé, jeudi 28 novembre, le ministre de l’Éducation nationale Abdelhakim Belabed, et l’Ambassadeur de France en Algérie, Xavier Driencourt.

Lors de cette rencontre qui a eu lieu au siège du ministère de l’Éducation nationale, les deux parties ont discuté des accords qui lient les deux pays en matière d’éducation et les mécanismes de leur développement à l’avenir. Le ministre de l’Éducation nationale a évoqué, lors de cet entretien, la question de l’enseignement des langues Arabe et Amazigh aux enfants de la communauté algérienne en France.

Abdelhakim Belabed a également évoqué quelques points relatifs à l’École internationale algérienne en France. C’est ce qu’a fait savoir le ministère de l’Éducation dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, sans pour autant donner plus de détails sur les points évoqués.

La langue française en perte de vitesse en Algérie

Il est à rappeler que les accords de coopération dans le domaine de l’éducation avec la France datent depuis l’indépendance. La langue française, qui était deuxième langue la plus parlée dans notre pays durant les décennies postcoloniales faisait de l’Algérie le deuxième pays francophone après la France.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Durant ces dernières années, la langue de Molière perd du terrain à une vitesse vertigineuse en Algérie. Cela est lié à plusieurs facteurs, notamment à la politique de restriction française envers les Algériens, mais aussi à l’absence d’horizons à l’avenir prometteur pour les francophones. À titre d’exemple, un grand nombre de jeunes algériens, notamment les étudiants, se tournent vers les autres langues étrangères tels l’Anglais, l’Allemand ou encore l’espagnol.

Lire aussi : Études à l'étranger : Les étudiants algériens séduits par les universités allemandes

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus