Pica Ouazi
05/09/2019 15:56

Béjaïa : Le président de RAJ et plusieurs militants arrêtés

Le président de l'association Rassemblement actions jeunesse (RAJ) Abdelwahab Fersaoui et plusieurs militants ont été arrêtées, ce jeudi 5 septembre à Béjaïa par la police. Les militants ont été arrêtés au moment ou ils s’apprêtaient à lancer l’université d’été de l'association, en plein air, à la place Patrice Lumumba de Béjaïa.

En effet l’intervention de la police a eu lieu au moment ou le président de l’association a pris la parole pour présenter l’université d’été. Abdelwahab Fersaoui a voulu dénoncer les atteintes aux libertés ainsi que les raisons qui ont poussé l’association à l’organiser cette rencontre en plein air. La police est intervenue d’une manière violente pour arracher le micro des mains de l’intervenant et l’arrêter devant la foule qui a réagi en essayant de les extirper des mains de la police.

L’association a indiqué dans son communiqué qu’en plus du président, le secrétaire général du RAJ, Fouad Ouicher, son Trésorier, Kamel Nemmiche, ainsi que plusieurs « membres et militants du RAJ et d’autres dynamiques de la société civile » ont été arrêtés et conduit au commissariat. Quelques minutes après, certains militants ont été libérés alors que les autres sont toujours au commissariat.

Suite à ces arrestations, les activistes politiques de la ville de Béjaïa ont tenu un rassemblement qui a drainé une centaine de personnes à la place Saïd Mokbel. Les protestataires se sont donné rendez-vous devant le commissariat pour exiger la libération de tous les militants arrêtés.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Il faut rappeler que l’association RAJ a décidé d’organiser son université d’été en plein air à Béjaïa suite au refus des autorités de la wilaya d’autoriser cette dernière à Tichy. Les militants dénoncent une atteinte aux libertés démocratiques et à la liberté de se rassembler, pourtant garanties par la loi.

Suite à la mobilisation de la société civile de la ville de Bejaïa, les activistes et militants arrêtés ont été libérés.

Lire aussi : Des militantes déshabillées dans un commissariat de police

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus