Pica Ouazi
06/10/2019 17:55

Un Marocain et sa femme accusés d'enterrer leurs victimes vivantes en Espagne

Les autorités espagnoles ont interpellé un ressortissant marocain et une femme originaire d'Amérique latine, pour leur implication présumée dans une affaire de meurtre avec préméditation, rapporte, le 4 octobre, le journal espagnol ABC.

Ainsi le couple a mis en place une stratégie pour appâter leurs victimes via des sites de rencontres. Une fois les victimes attirées, les présumés meurtriers leur extorquent leurs biens et les assassinent.

Le traquenard a été découvert par la police suite à la disparition d’un ressortissant espagnol de 54 ans en septembre. Ce dernier, qui faisait l'objet d’un avis de recherche, a été retrouvé, à la fin de la semaine dernière, enterré à Pedrola, dans les environs de Saragosse. La police scientifique, qui a fait l’autopsie du corps, a été surprise par les résultats. En effet cette dernière a révélé que le défunt a été sauvagement violenté et qu’il était tombé dans un coma après son agression, puis il a été enterré vivant.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

La police a alors retracé son parcours et a découvert qu’il s’était déplacé jusqu’à Pedrola pour retrouver une jeune femme dont il avait fait la connaissance sur un site de rencontres. Après l’interrogatoire de la ressortissante vénézuélienne la police a découvert que cette dernière attirait les victimes et son compagnon marocain se chargeait de les dépouiller de leurs biens pour ensuite les agresser et les enterrer. La police a pu récupérer deux voitures parmi les biens dérobées.

Lire aussi : Espagne : des Algériens résidant en France agressés et dépossédés de leurs biens

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus