Aylan Afir
18/04/2019 12:53

Malgré la révolution : l'Algérie veut exploiter le gaz de schiste avec une société américaine

La période d'instabilité institutionnelle en cours en Algérie n'empêche pas le business, notamment pour les entreprises américaines dont Chevron, qui va entamer des discussions avec la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach, dans le but de mettre sur pied un partenariat dans la production du gaz et pétrole de schiste, selon l'agence Reuters, citant le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour.

Et c'est en plein mouvement populaire qu'une délégation de l'entreprise Chevron, est attendue en Algérie la semaine prochaine pour ces discussions autour de cette matière controversée de gaz et pétrole de schiste.

« Chevron est une grande compagnie et nous sommes heureux de l’avoir ici en Algérie, car elle apportera son savoir-faire et son expertise », a affirmé Abdelmoumen Ould Kaddour à propos de cette entreprise américaine qui a annoncé ces derniers temps « avoir acquis la plus grande compagnie pétrolière étrangère présente en Algérie, en l'occurrence Anadarko ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Anadarko, qui a coûté quelque 33 milliards de dollars à Chevron, réalise le quart de la production algérienne de pétrole, soit 260 000 barils par jour.

C'est dire que désormais le géant pétrolier américain est déjà présent dans le Sud algérien, et si sa délégation fait le déplacement vers l'Algérie, c'est certainement pour développer son action et renforcer sa présence, et ce, malgré le mouvement populaire qui a poussé l'ex-président Bouteflika à la démission et a fragilisé quelque peu les institutions du pays, l'Algérie étant la 3e réserve mondiale de gaz de schiste.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus