Pica Ouazi
19/09/2019 15:49

Aigle Azur : Air France retire son offre de reprise

L'affaire de la compagnie aérienne Aigle Azur connait de nouveaux rebondissements. En effet, le journal La Tribune annonce, en ce 19 septembre, qu’Air France et Dubreuil n'ont pas déposé d'offre pour la reprise de la compagnie dans le délai, qui a pris fin hier 18 septembre à minuit.

Ce coup de théâtre a aussi connu le retour de Lionel Guérin et Philippe Micouleau dans la course. Ces deux anciens d'Air France, qui s'étaient retirés le week-end dernier, ont déposé une nouvelle offre, mais elle est conditionnée à un prêt de l’État.

Ainsi, ni Air France ni le Groupe Dubreuil n'ont répondu à l'appel, alors qu'ils travaillaient sur des offres combinées, comme l'avait indiqué dimanche soir par le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari. Ces deux compagnies n’ont ainsi pas respecté les délais fixés par le tribunal de commerce d'Évry, qui a placé la compagnie aérienne en liquidation judiciaire en demandant aux candidats d'améliorer leur offre avant mercredi minuit. Les deux partenaires ont annoncé, dans un courrier commun, qu'ils n'avaient pas pu trouver une solution globale.

Il faut signaler que les deux compagnies ont été découragées par l'ampleur du passif social et par la complexité du dossier qui impose de reprendre le personnel avec leurs contrats de travail. Ces deux groupes, qui étaient prêts à reprendre du personnel d'Aigle Azur, refusent de reprendre des contrats jugés peu compétitifs, en particulier ceux des pilotes.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Deux anciens du groupe Air France entrent dans la course

Par ailleurs les deux anciens du groupe Air France Lionel Guérin et Philippe Micouleau, qui n'avaient pas déposé d'offre lundi dernier du fait de conditions non réunies, reviennent dans la partie.

La même source affirme que ces derniers ont trouvé un financement de plus de 20 millions d'euros. Mais leur offre, qui vise à reprendre l'essentiel de l'activité et 500 salariés en France, est toujours conditionnée à l'obtention d'un prêt de l'État français à hauteur de 15 millions d'euros.

Lire aussi : France - Algérie : Vers une forte hausse des prix des billets d’avion

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus