Hakim M
26/04/2019 12:02

Algérie. Direct du 10e acte de la révolte : la mobilisation se poursuit

La semaine précédant ce vendredi a été marquée par les différents limogeages et remplacements au niveau de différents postes au sein de l'État, ainsi que la parution de plusieurs personnalités dans des affaires douteuses devant la justice.

Néanmoins, face à ces dernières manœuvres du pouvoir les Algériens s'apprêtent en ce vendredi 26 avril 2019 à vivre le dixième acte de mobilisation dans leur quête du changement radical en Algérie.

FLUX D'INFORMATION

15:50 - Constantine: Une foule impressionnante marche pacifiquement dans les rues de la ville afin de demander le départ du reste de la bande


15:42 - Alger: Le message des manifestants pour ce 10e acte


15:40 - Images à partir d'Oran: Sous le slogan "dégagez tous", les oranais sont au rendez-vous en ce vendredi 26 avril 2019 en descendant dans les rues de la ville


15:25 - La place de la Grande Poste à Alger centre est pleine d'Algériens venus de différentes wilayas exprimer leur désir de voir un avenir meilleur sans le régime en place


15:15 - Alger: Une marée humaine à la rue Hassiba Ben Bouali


15:10 -Abdelkader Zoukh "demande pardon" aux Algériens.

Abdelkader Zoukh intervenait hier jeudi 25 avril durant la cérémonie de passation de pouvoir aux côtés de Abdelkhalek Sayouda, qui le remplace à la tête de la wilaya d’Alger. L’ex-wali en a profité pour “demander pardon à tous les Algériens. En réalité, j’étais exigeant avec moi-même avant de l’être avec quiconque et ce, dans l’intérêt du bien public”.

“Je suis convaincu qu’un wali, désigné ou élu, qui ne mouille pas le maillot, est à côtés de la plaque”, a-t-il conclu.


15:05 - Image de Bouira où des milliers de manifestants sont sortis dans les rues de la ville


15:00 - En direct: Marche à Tizi-Ouzou


14:50 - Mostaganem : Des marches et rassemblements ont lieu dans la ville afin de demander le changement radical


14:45 - Une ressortissante algérienne, établie en Allemagne est poursuivie en justice pour « appartenance à l’organisation État islamique (Daesh) ». La jeune fille de 21 ans est également accusée de « trafic d’êtres humains et séquestration ».

Lire l'article: Allemagne : une Algérienne accusée de terrorisme et de trafic d’êtres humains


14:40 - Images de Sidi Bel Abbès: Les manifestants demandent le départ de tout le pouvoir et le jugement des corrompus


14:35 - Les retraités de l’ANP participent pour ce 10e vendredi de mobilisation


14:25 - À Béjaia: Des miliers de manifestants marchent en ce moment à travers les rues de la ville de Yemma Gouraya

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)


14:20 - Karim Tabou répond à un manifestant qui lui demande de soutenir Ali Belhadj


14:15 - En direct de Bordj Bou Arreridj


13:55 - Après qu’il ait été entendu par le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad-Raïs, Ali Haddad a été mis en détention provisoire à la prison d’El Harrach en attendant la tenue de son procès. Cependant, Observ’Algérie a appris, de sources bien informées à l’intérieur de la prison d’El Harrach, que « le patron de l’ETRHB aurait été transféré, en début de semaine, à la prison militaire de Blida ».

Lire l'article: Algérie : Ali Haddad transféré à la prison militaire de Blida ?


13:40 - Des jeunes manifestants vêtus de gilets oranges sur lesquels est écrit "Silmiya" (pacifique) se mettent entre les manifestants et les forces de l'ordre qui bloquent l'accès au tunnel des facultés à Alger, afin d'éviter l'affrontement et de préserver le caractère pacifique des manifestations.


13:15 - Accident d'un bus de la société Trans Djurdjura transport assurant la ligne Tizi-Ouzou - Hassi Messaoud. Aucun bilan officiel n'a été donné pour l'instant


12:45 -  Drifa Ben M'hidi, sœur du Chahid Larbi Ben M'hidi refuse de s'exprimer en français devant le micro d'un journaliste


12:30 - Les gens de Biskra profitent du plat offert par un des manifestants avant d’entamer la marche de ce vendredi


12:15 -  L’association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) via son président Abdelouhab Fersaoui dénonce le blocage des accès routiers vers Alger " RAJ dénonce cette attitude répressive et appelle à la vigilance pour déjouer les tentatives du régime machiavélique visant à deviser le mouvement et le neutraliser".


11:50 - La gendarmerie nationale ferme la capitale devant les manifestants de plusieurs wilayas à l'instar de Bouira, Tizi Ouzou, Bejaïa, Blida, Boumerdes, Tipaza, Médéa et Aïn Defla


11:15 - La sœur du célèbre combattant et chahid Larbi Ben M'hidi, Drifa Ben M'hidi est présente en ce vendredi 26 avril à Alger afin de joindre sa voix à celle du peuple et demander le départ de tout le système.


10:45 - Images en direct depuis Alger


10:15 - Comme la semaine passée, les services de sécurité ferment le tunnel au niveau de la place Audin


10:00 - Les manifestants commencent à affluer vers la place de la Grande Poste à Alger


9:30 - Le vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme (LADDH), Said Salhi, a été refoulé vers Béjaïa par les gendarmes au niveau d’un barrage filtrant à Lakhdaria, alors qu’il se rendait à la marche du 10e vendredi à Alger. À ce propos Said Salhi s'est exprimé sur son compte officiel:

« On a été refoulés violemment d'Alger notre capital, on nous a dit d'aller marcher chez nous, notre drapeau national nous été confisqué, on nous a fait descendre de la voiture de force, face à un dispositif impressionnant des forces antiémeute de la gendarmerie, ils m'ont violemment emmené et collés à leur fourgon, écarte les jambes, sous des menaces, ils m'ont mis des menottes et forcé à faire demi-tour. Malgré toutes les explications, je leur ai même dit que je suis vice-président de la LADDH et que je connais bien les procédures, que nous sommes pacifiques, c'est de leurs droits de fouiller la voiture, mais pas de nous interdire d'aller à la marche. Après un moment, ils nous ont relâchés et nous ont forcés à faire demi-tour . Restons pacifiques et marchons pour notre dignité et notre liberté".


9:00 - C'est devenu une habitude ces derniers vendredis. Les éléments de la gendarmerie nationale ferment toutes les issues menant vers Alger, notamment au niveau de l'autoroute est-ouest

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus