Ahmed Oul
08/10/2019 17:09

Immigration en France : Appel à durcir les procédures pour les Algériens

Lors du grand débat national sur la question migratoire à l'Assemblée nationale française, Guillaume Larrivé, député Les Républicains de l'Yonne, a soumis une proposition pour une nouvelle charte de l'immigration. Cette nouvelle politique migratoire vise à fermer la porte de la France aux Algériens.

En effet, Guillaume Larrivé a appelé, lundi 7 octobre, à revoir l’accord franco-algérien de 1968, renégocié en 2001, « qui facilite l’immigration algérienne en France dans des conditions privilégiées que rien ne justifie aujourd’hui », d'après le député de l'Yonne. Il a estimé que la France devra engager la renégociation de ces accords.

Le député Les Républicains propose la création d'une nouvelle « charte de l'immigration » qui donnerait aux autorités françaises plus de pouvoir dans la suspension du regroupement familial, limiter l'accès aux allocations ou plafonner l'immigration par décret. Cette charte devrait s'accompagner d'une réforme du « code de la nationalité », annulant le droit de sol pour les étrangers.

Par ailleurs, Guillaume Larrivé propose que cette Charte de l’immigration soit soumise au peuple français par voie référendaire, afin de décider souverainement sur cette question. « Il ne doit plus y avoir un droit des étrangers à immigrer en France, mais un droit de l’État à décider qui la France souhaite accueillir ou refuser sur le territoire de notre Nation », a-t-il déclaré.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Emmanuel Macron veut durcir sa politique migratoire

Le président français Emmanuel Macron, qui avait décidé de l'organisation de ce premier débat sur l’immigration à l’Assemblée nationale française, compte durcir la politique d’immigration dans son pays afin de « répondre aux inquiétudes des Français ».

Le gouvernement français prévoit également de revoir les conditions du droit d’asile et de réviser l’aide médicale d’État accordée aux migrants en situation illégale. Le gouvernement pourrait limiter la portée de l’aide médicale pour certaines catégories de sans-papiers en France.

La France pourra ainsi décider de nouvelles restrictions sur l’octroi de visas pour les ressortissants étrangers et la limitation des aides de l’État accordées aux migrants.

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus