Ahmed Oul
07/08/2019 10:03

La presse africaine accuse les joueurs de l'Algérie de dopage à la CAN 2019

La mise à l’écart du capitaine de l’équipe d’Algérie, Riyad Mahrez, lors du match de la Community Shield disputé dimanche par Manchester City face à Liverpool, pour « un risque antidopage » a alimenté la polémique. L’équipe d’Algérie est ainsi accusée de dopage lors de la coupe d'Afrique des nations (CAN) 2019, qu'elle avait remportée face au Sénégal (1-0) le 19 juillet.

Plusieurs médias internationaux, notamment africains, soupçonnent l'attaquant de Manchester City d'avoir utilisé des produits illicites pour gagner la Coupe d'Afrique des Nations avec l'Algérie. En effet, le technicien espagnol de Manchester City, Pep Guardiola, a affirmé en conférence de presse qu’il avait écarté Mahrez « à cause d’une crainte sur un médicament que lui avaient donné les médecins algériens ». Guardiola a révélé ne pas connaître la substance consommée par son joueur et a donc décidé de l’écarter, craignant qu’il soit contrôlé positif.

Selon Pep Guardiola, « il existe un risque au contrôle antidopage parce que nos médecins ne savent pas exactement quels médicaments il avait pris (sic). Heureusement, il sera de retour face à West Ham et tout sera normal à l’avenir», a affirmé le coach catalan.

Mahrez prendrait des médicaments pour l’œil

Les révélations de l’entraîneur de Riyad Mahrez et les doutes émis par les médecins de Manchester City ont fait croire à certains médias africains que Mahrez et les joueurs de l’équipe nationale algérienne avaient utilisé des produits de dopage pendant la coupe d’Afrique des nations en Égypte.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Selon des sources à l’intérieur du club anglais, Riyad Mahrez aurait pris des médicaments pour des soins à l’œil. De même, Pep Guardiola avait bien expliqué que le capitaine de l’Algérie « a eu un problème de santé avant cette rencontre, car il a pris quelques médicaments qui pouvaient lui causer des problèmes avec les lois antidopage ». « Donc, je n’ai pas voulu prendre de risque avec lui et j’ai préféré le ménager pour cette partie », a expliqué le technicien catalan.

Pour le moment, la Fédération algérienne de football a préféré garder le silence face à cette affaire et la Confédération africaine de Football n’a pas encore réagi.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus