Aylan Afir
15/11/2019 16:57

Visas pour la France : De nouvelles facilitations annoncées

Il y a du nouveau dans la procédure de demandes de visas Schengen pour la France. Le ministère de l'intérieur français et celui des affaires étrangères ont mis en place, jeudi 14 novembre, un mécanisme de facilitation des demandes de visas. C'est ce que les deux ministères annoncent dans un communiqué commun.

Selon le communiqué, la France a décidé de dématérialiser les procédures de délivrance de visas afin d’assurer une gestion plus efficace. C'est hier jeudi que les deux ministères ont fait cette annonce lors de la mise en place de la Commission stratégique des visas qu'ils ont créée conjointement. Cette nouvelle donne entrera en vigueur dans deux années, selon la même source.

« Cette rencontre a conduit […] à décider des prochaines étapes du déploiement du système d’information France-Visas, qui doit conduire sous deux ans à une gestion dématérialisée de la délivrance de visas, ce qui permettra une efficacité accrue" affirme le même communiqué.

La France veut limiter le déplacement aux demandeurs de visas

C'est une démarche qui limitera au maximum le déplacement des demandeurs de visas vers les consulats. D'ailleurs le communiqué le dit aussi, la France voulant à terme faire en sorte que le demandeur de visas effectuera l'ensemble des démarches par voie électronique. « Seul le recueil des éléments biométriques exigera une présence du demandeur de visa » précisent les deux ministères français.

En ce qui concerne l'Algérie, il faut dire que la présence du demandeur sera aussi nécessaire pour le paiement des frais de visas, de plus en plus exorbitants. Pour la simple raison que le paiement en ligne est encore une chimère en Algérie et que le département de Houda Feraoun n'a pas encore jugé utile de lancer réellement le e-commerce ou même le m-commerce.

Un suivi étroit de la délivrance de visas pour la France

Pour ce qui est du nouveau mécanisme français de facilitation des demandes de visas, il vise trois objectifs, selon ses concepteurs. Il vise la prévention du risque sécuritaire, la maîtrise des flux migratoires et la promotion de l’attractivité et des échanges. Pour la France, il a pour mission d’examiner et d’arrêter les mesures et orientations en matière de politique des visas.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En fait, cette nouvelle Commission devra assurer « un suivi plus étroit de la délivrance des visas, en particulier dans les consulats situés dans les pays où sont délivrés le plus grand nombre de visas » ajoute encore le communiqué.

Les Algériens indésirables en France

C'est un peu compréhensible quand on sait que la France a enregistré plus de quatre millions de demandes de visas en 2018. Sur ces demandes, la France n'a rejeté que 630 000 demandes. Il faut dire que les Chinois sont les premiers demandeurs et la France ne leur refusent pas les visas. Contrairement aux Algériens qui ont définitivement "adopté" le statut d'indésirables en France.

Si les Chinois occupent la première place en nombre de demandeurs et en nombre de demandes accordées, les Algériens occupent le triste premier rang en nombre de demandes refusées. Les Algériens occupent cependant la seconde place en termes de demandes formulées. Visiblement, il reste encore pour la France un effort à faire en direction des ressortissants algériens.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus