Ahmed Oul
27/11/2019 10:12

Violences conjugales en France : Un Algérien écope d'une lourde peine

France : Le tribunal correctionnel d’Avignon dans le sud-est de la France a condamné, ce lundi 25 novembre, un jeune Algérien de 34 ans à 2 ans de prison dont un an avec sursis avec mise à l’épreuve de 2 ans, pour violences conjugales contre sa femme algérienne, rapporte le journal français, Le Dauphiné.

Selon le même média, la victime, d'origine algérienne, a déposé plainte le 22 novembre dernier.  Elle aurait été victime d’une gifle et d’un coup de couteau au mollet. Son mari et père de son enfant âgé de 18 mois, a été interpellé dans la soirée de la même journée et présenté en comparution immédiate devant le juge, le lundi. Devant le tribunal, le mis en cause nie tous les faits qui lui sont reprochés. Il accuse sa femme d'avoir menti.

La victime se rétracte

Devant la présidente de la cour, la jeune femme change radicalement de version. Elle affirme avoir inventé toute l'histoire de son agression. Pour les traces des coups et les fractures, elle explique qu'elles sont dues à une bagarre avec une voisine du quartier. « J’ai menti, j’ai toujours menti. J’ai dérangé la police, le tribunal, M. Hazem… Je m’excuse. »

Le procureur de la République qui requiert trois ans de prison, dont 18 mois avec sursis rappelle que la victime a été entendue deux fois. Il explique ainsi que cette volte-face n'est que « des rétractations de circonstances » dues à « une certaine forme d’emprise » du prévenu sur sa conjointe.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Après délibérations, le tribunal correctionnel d'Avignon reconnaît le jeune Algérien coupable malgré la rétractation de l'accusatrice. Il prononce la condamnation du prévenu à 2 ans de prison dont un an avec sursis avec mise à l’épreuve de 2 ans. Une mise à l’épreuve qui comprend à des obligations de soins, de travail, et l’interdiction de tout contact avec la victime.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus