Ahmed Oul
23/11/2019 11:31

Soupçonné de mariage blanc en France : Un Algérien sous le coup d'une expulsion

France : un sans-papier algérien résidant depuis plus d’une année à Orléans (Centre-nord de la France) est sous le coup d'une expulsion vers l’Algérie. Depuis le mois dernier, il est signalé à la justice par la Mairie d’Orléans pour des soupçons d’un mariage blanc avec une jeune française de 21 ans, rapporte ce vendredi, France Bleu.

Selon le média français, le couple franco-algérien, Youcef âgé de 23 ans et Stéphanie 21 ans, se sont rencontrés il y’a plus d’une année. Ils vivent ensemble à Orléans. Et depuis trois mois, le couple attend un enfant. En octobre dernier, les futurs parents, Youcef et Stephanie ont décidé de sceller leur union par un mariage. Mais, la mairie d’Orléans en a décidé autrement.

Soupçons d’un mariage blanc

À la mairie, les agents administratifs ont soupçonné les deux jeunes gens, d’un mariage blanc. Une fraude pour permettre à Youcef d'obtenir ses papiers français.

La mairie d’Orléans a fait donc un signalement au procureur de la République. Une enquête est enclenchée. Muriel Sauvegrain, la première adjointe au maire d'Orléans, en charge des questions administratives a indiqué que « nous avions des raisons de nous poser des questions. Et si nous nous posons des questions, nous devons transmettre au procureur, c'est une obligation ». Muriel Sauvegrain explique que «  la jeune fille dans ce couple n'avait pas dit à ses parents qu'elle comptait se marier ».

Le mariage est finalement autorisé mais Youcef est toujours menacé d’expulsion

Le procureur de la République d'Orléans a fini par autoriser le mariage de Youcef et de Stephanie. La décision est signifiée cette semaine, à la Marie et la date de 7 décembre prochain est fixée pour le mariage

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Mais, ce n’est pas pour autant, la fin du calvaire pour le jeune couple. Car l'enquête de la préfecture auprès de Youcef a débouché sur un arrêté d'obligation de quitter le territoire français avant le 6 décembre. Le couple doit maintenant demander à avancer la date de son mariage.

Lire aussi : France : pour régulariser sa situation, un Algérien reconnait un enfant qui n'est pas le sien

Lire aussi : Le calvaire d'une famille algérienne menacée d'expulsion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus