Pica Ouazi
04/09/2019 14:38

Crise politique en Algérie : Sonatrach continue ses négociations avec les partenaires étrangers

Le PDG de Sonatrach, Rachid Hachichi, s’est exprimé sur la situation de l’entreprise nationale lors d’un point de presse animé à Hassi Messaoud, hier 3 septembre. Hachichi a démenti les informations qui circulent sur les difficultés de l’entreprise, notamment avec ses partenaires étrangers.

En effet, le PDG de Sonatrach a affirmé que « la situation politique traversée par l’Algérie n’a aucun impact sur les négociations menées entre Sonatrach et ses partenaires étrangers ». Il a indiqué que les informations, qui s’appuient sur des sources bien informées, sont « sans aucun fondement ». Rachid Hachichi assure que sa compagnie travaille toujours dans de bonnes conditions et en « en étroite collaboration » avec les firmes étrangères. Il promet que ses déclarations seront confirmées « dans les jours à venir ».

Sonatrach en très bonne santé financière

Le PDG de Sonatrach a aussi affirmé que sa compagnie est en très bonne santé financière et qu’elle continue à développer ses activités. Il a annoncé « un programme d’investissement à travers des dizaines de nouveaux chantiers dans l’aval et l’amont pétrolier et gazier, dans une perspective d’augmentation de ses capacités de production ».

Rachid Hachichi a fait état de nouveaux travaux d’exploration de gisements pétroliers et gaziers. Il a précisé, au passage, que le domaine minier algérien couvre quelque 1,5 million de km², ce qui « laisse du chemin à parcourir ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

« … couvrir 150 années d’approvisionnement avec leur niveau de production actuel. »

Sur le plan de l’énergie non conventionnelle, le PDG de Sonatrach a indiqué qu’elle est actuellement composée de 3 % de pétrole et le reste de gaz. Rachid Hachichi a précisé que ces 3 % représentent l’équivalent de deux fois le gisement de Hassi Messaoud. Il ajoute que pour le gaz, « les ressources non conventionnelles récupérables représentent neuf fois le gisement de Hassi R’Mel, pouvant couvrir 150 années d’approvisionnement avec leur niveau de production actuel ».

Lire aussi : La société nationale Sonatrach traverse une grave crise

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus