Shérazade
20/08/2019 13:29

Dialogue inclusif : Le FLN et le RND pourront participer en tant que simples citoyens

Algérie - Les deux partis doyens de la scène politique, le FLN et le RND en l’occurrence, sont autorisés à rejoindre le Panel national de dialogue, un groupe de personnalités politiques qui supervisent un dialogue national pour faire sortir l'Algérie d'une crise qui dure depuis plusieurs mois. Cela dit, le FLN et le RND sont seulement autorisés à assister au dialogue en tant que simples citoyens.

Ainsi, Slimane Ben Aïssa, un membre du Panel national de dialogue, a annoncé à Ennahar TV que « des rencontres ont été organisées avec des partis de l'opposition afin d’enregistrer leurs préoccupations ». Toutefois, « les dirigeants et les responsables de partis, à savoir le Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND) ne sont, quant à eux, pas autorisés à prendre part à ce dialogue », a-t-il annoncé, en insistant sur le fait que la position du Panel vis-à-vis de ces leaders de partis est claire et ne changera pas.

Par ailleurs, « nous n’avons pas un très grand choix, nous sommes dans une étape cruciale dans l’histoire de l’Algérie. C’est soit nous sombrons dans la violence, soit nous restons dans une société pacifique », a déclaré Slimane Ben Aïssa. Il poursuit : « cela serait dommage que la situation tourne mal, étant donné que le peuple algérien a donné une leçon de civisme et de pacifisme lors de ses 26 manifestations consécutives ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Le Panel de dialogue rencontrera des hommes d'affaires

Dans le cadre des rencontres programmées avec le panel présidé par Karim Younes, celle des hommes d’affaires se tiendra bientôt. Saïda Neghza, la PDG du Groupe Soralcof et vice-présidente de la confédération générale des entreprises algériennes, se réunira prochainement avec les organisations des chefs d’entreprises pour prendre note de leurs revendications politiques et pouvoir enfin les transmettre au Panel national de dialogue.

D’après le quotidien arabophone Echorouk, 7 organisations patronales ont prévu de rejoindre le débat. Il s’agirait d’une organisation des industriels, celle des producteurs et celle des investisseurs. Tous tenteront de trouver un terrain d’entente sur la future ère politique, sociale et économique que le Panel de dialogue prépare.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus