Pica Ouazi
27/07/2019 18:07

L'opposition réagit à l’installation de la Commission nationale de dialogue

L’opposition a réagi à l’annonce de la composante de la Commission nationale de dialogue. Ce panel, qui aura pour tâche principale la préparation de l’organisation des élections présidentielle, est diversement apprécié, que ce soit du point de vu de la composition, ou bien de la mission que le chef de l’État a attribué à cette dernière, installée le jeudi 25 juillet.

FFS : le panel est au service de la volonté des décideurs

Le Front des forces socialistes (FFS) a réagi dans un communiqué où il considère que cette commission « n’a de mandat que celui que les décideurs lui ont attribué afin d’encadrer un dialogue imposé au pas de charge ». Le parti a fustigé le panel en expliquant que leurs exigences ne sont pas à la hauteur des revendications populaires. Le parti ajoute que « les demandes de mesures de détente annoncées sont largement insuffisantes ». Le FFS ne donne aucune crédibilité à cette commission et dénonce un jeu malsain du pouvoir, « par ce simulacre de dialogue annoncé, les tenants du pouvoir essayent encore une fois de gagner du temps pour détourner la population de sa revendication principale qu’est son autodétermination », a conclu le communiqué du FFS.

Le Parti des travailleurs considère l’assemblée constituante comme seule solution

Le parti des travailleurs attend que les mesures promises soient mises en application, surtout en ce qui concerne les détenus politiques. Le PT déclare qu’il « restera très attentif sur le sujet des détenus politiques et d’opinion », le parti a insisté dans sa déclaration sur les cas du moudjahid Lakhdar Bouregaâ ainsi que celui de la secrétaire générale du parti Louisa Hanoune. Le PT insiste sur la nécessité d’aller vers une assemblée constituante : « Le PT reste convaincu que la voie qui permettra de réaliser le changement radical réclamé par des millions de citoyennes et citoyens réside dans la mise en place d’une Assemblée constituante souveraine ».

Le Parti de la liberté et de la justice est sceptique

Pour sa part, le Parti de la liberté et de la justice (PLJ) est aussi dans l’attentisme, il « prend acte » des engagements du chef de l’État et réclame que « ces engagements soient rapidement mis en œuvre ». Le PLJ met de sérieux doutes sur la bonne foi des décideurs et « s’accorde le temps nécessaire pour s’assurer de la sincérité de la volonté politique du pouvoir avant de se prononcer sur ses relations avec le panel une fois sa composition définitive achevée ».

Pour Ali Benflis le dialogue est la seule solution

Talaie El Hourriyet, présidé par Ali Benflis, estime que « le dialogue national est devenu plus qu’une option et plus qu’un besoin ; aujourd’hui, c’est une nécessité vitale et dans lequel réside l’intérêt supérieur de la patrie ; il n’y a pas d’autre choix que le dialogue ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Le parti considère cette étape comme le début de la sortie de crise, « depuis le début de la crise, nous n’avons jamais été aussi proches du seuil de la solution », souligne Ali Benflis. Le parti affirme que « les conditions et les circonstances pour franchir ce seuil sont à notre portée plus qu’auparavant. Le dialogue est le début d’un parcours et non sa fin ».

Karim Tabbou dénonce une énième manœuvre du pouvoir

Le président de l’Union démocratique et sociale, Karim Tabbou estime que l'installation de cette commission est une « manœuvre » du régime pour affaiblir et tuer le mouvement populaire. « Les changements opérés à la tête de l’APN, du RND, du FLN, et l’installation de cette commission font partie d’un plan bien ficelé pour briser le hirak », affirme le président de l'UDS.

Karim Tabbou, insiste sur certains préalables sans lesquelles aucune solution ne peut être sérieuse : « il n’y aura pas de dialogue sans le départ des figures du régime dont Bensalah ». Karim Tabbou regrette que certaines personnalités du panel tombent dans « le piège du pouvoir » et qu'elles se fassent ainsi instrumentaliser.

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus