Aylan Afir
04/10/2019 11:10

Le moustique tigre en Algérie : Faut-il s'inquiéter ?

Algérie - On parle de plus en plus de moustiques tigres en Algérie. Sa présence est signalée dans de nombreuses localités d’Alger. Faut-il paniquer vu les différents témoignages récoltés ? Les autorités ne donnent pas d'éléments satisfaisants.

Si les Algériens ont peur, le gouvernement se veut rassurant. « Jusque-là, aucun cas des maladies véhiculées par le moustique tigre n’a été enregistré en l’absence de cas autochtones de ces maladies », affirme le ministère de la santé dans un communiqué rendu public lundi dernier. C'est-à-dire que les maladies enregistrées jusque-là n'ont pas été véhiculées par le moustique tigre.

Mais ce qui inquiète les Algériens, c'est cette tendance des autorités à être avares en informations. Comme sur les zones touchées par ce mystérieux moustique dans la capitale et dans les autres wilayas du pays. Aussi, l'Algérien a besoin de savoir si l'Algérie est à l'abri des maladies que le moustique a véhiculées dans d'autres pays, comme la dengue, le chikungunya et le Zika. Dans certains cas, nous ne devons pas oublier que ces maladies peuvent être mortelles.

Les piqûres du moustique tigre sont douloureuses

Le ministère de la Santé a confirmé les déclarations des citoyens sur la présence du moustique tigre dont les piqûres sont douloureuses et susceptibles de véhiculer des maladies parfois graves. D'ailleurs, plusieurs Algérois se plaignent des inflammations causées par les piqûres de ces insectes.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En cas de piqûre, les médecins recommandent en premier lieu de désinfecter l'endroit piqué avec du savon. Ensuite, il faudra utiliser des antiseptiques pour combattre les bactéries. Le professeur Abdelkrim Soukehal, épidémiologiste, insiste beaucoup sur l'hygiène des mains. Un geste simple qui peut sauver des vies. « En cas de piqûre de moustique, cela provoque des irritations et la personne atteinte gratte sa peau. C’est ainsi que les germes sont transmis », explique le spécialiste.

Lire aussi : La présence du « Moustique Tigre » en Algérie officiellement confirmée

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus