Hakim M
02/09/2019 11:35

Maroc - Algérie : Nouvelle initiative pour l'ouverture des frontières

Maroc – Le syndicat marocain de la Confédération démocratique du travail a annoncé sa décision d'organiser une marche populaire afin de revendiquer l'ouverture de la frontière terrestre algéro-marocaine, rapporte le site d'information marocain Alaoual.

La centrale syndicale marocaine annonce que l'initiative sera en coordination avec le mouvement syndical algérien. La même source indique que cette marche vise à faire pression sur les autorités du Maroc et de l'Algérie pour l'ouverture de la frontière algéro-marocaine.

À ce propos, le porte-parole du syndicat souligne que les initiatives prises par les organisations syndicales ou les partis politiques marocains constituaient une autre tentative de soulever le problème et de le ramener à l'avant-plan. Pour lui, l'ouverture des frontières constitue une revendication légitime et une nécessité urgente dans l'intérêt des deux peuples.

Pour rappel, le mois dernier, le Comité algérien pour l’ouverture de la frontière terrestre algéro-marocaine avait appelé à un rassemblement symbolique et pacifique au poste frontalier Colonel Lotfi, côté algérien, « afin que les deux peuples puissent exercer leur droit de libre circulation de part et d’autre de la frontière et renouer leurs liens familiaux ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

La réouverture des frontières entre le Maroc et l'Algérie ne serait pas dans l'agenda des dirigeants algériens

Alors que les initiatives se multiplient, il semble indiqué que les dirigeants algériens ne songeraient pas à la réouverture des frontières entre l’Algérie et le Maroc. Du moins dans l'immédiat. Faisant face à une crise politique, le gouvernement algérien est plus préoccupé par le mouvement populaire que vit l’Algérie depuis le 22 février.

Rappelons que l’Algérie avait procédé à la fermeture de sa frontière avec le Maroc depuis 1994. La décision a été prise après que le Maroc ait accusé les services de renseignement algériens d’être derrière un attentat à Marrakech. Depuis, Rabat a demandé à maintes reprises la réouverture des frontières, mais Alger campe sur sa position.

Dans ce sens, le professeur en relations internationales à l’université de Hassan II Mohamed Mkalef a affirmé que la position officielle de l’Algérie sur ce sujet ne changera pas dans l'immédiat. Il ajoute néanmoins que les actions des deux peuples joueront un rôle très important dans le ramollissement de cette position.

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus