Pica Ouazi
08/08/2019 16:07

Algérie : Gaïd Salah rejette les préalables au dialogue et insiste sur les présidentielles

Algérie - Le Général Ahmed Gaïd Salah a prononcé un discours ce jeudi 8 août lors de sa visite dans la première région militaire de Blida. Le vice-ministre de la Défense a insisté sur la nécessité d’aller vers des élections présidentielles au plus vite et a réitéré les positions de l’Armée nationale populaire, qu’il a qualifiées d’inchangées.

Gaïd Salah dénonce un complot contre l'Algérie

Gaïd Salah a tenu à préciser que l’armée ne compte pas s’investir dans la politique : « nous n’avons aucune ambition politique [autre] que celle de servir la patrie et veiller à garantir sa sécurité et sa stabilité ». Le Généal a encore une fois dénoncé certaines forces qui tentent de déstabiliser le pays. Gaïd Salah considère que la position de l’armée « dérange certaines parties qui ne veulent pas du bien pour notre pays, ce qui en fait la proie des avides et des aventuriers qui tentent vainement d’entraver son parcours de développement ».

Le général-major de l'ANP affirme détenir des informations sur ces forces hostiles au pays : « Nous, en tant que Haut Commandement, avons en notre possession des informations confirmées sur ces plans hostiles, lesquels nous avons mis en garde auparavant contre leurs dangers et menaces, qui mettent à profit la situation actuelle que traverse notre pays pour tenter d’imposer leurs agendas et impacter sur le cours des événements ».

Gaïd Salah insiste sur la tenue des présidentielles

Le chef de l'état-major de l’armée a insisté sur le dialogue, qui a pour objectif d’aller vers des élections présidentielles au plus vite. Il s’est exprimé à propos de ces dernières en rejetant les préalables posés par le Panel du dialogue et a donné sa vision, souhaitant « un dialogue constructif à même d’offrir les solutions appropriées et de créer les conditions idoines pour se diriger vers les présidentielles et les organiser le plutôt possible ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Gaid Salah a ensuite insisté sur la nécessité d’installer des instances qui prendront en charge ces élections : « Des présidentielles qui passent impérativement par l’installation diligente de l’instance nationale indépendante pour la préparation, l’organisation et la surveillance des élections présidentielles comme extrême priorité dans le processus du dialogue national ».

Lire aussi : Gaïd Salah rejette les mesures d’apaisement proposées par Bensalah

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus