Aylan Afir
28/07/2019 20:19

Incendies en Kabylie : Graves accusations d'un responsable local

Kabylie - Les incendies qui ravagent, ces dernières semaines, plusieurs localités de la wilaya de Tizi-Ouzou seraient d'origine criminelle. Ce sont les accusations proférées par le conservateur des forêts, Mohand Ould Youcef, qui dénonce ce qu'il appelle « la mafia du foncier ». « La majorité des feux de forêt sont provoqués », a-t-il accusé lors d'une conférence de presse animée au siège de l'ERGR.

Selon ce responsable local, la nature criminelle de ces incendies est confirmée. En effet, les pyromanes qui ont allumé ces feux auraient utilisé de l'essence. Pis encore, les auteurs de ces incendies cibleraient particulièrement la région nord de la wilaya de Tizi-Ouzou ; c'est-à-dire le littoral avec ses quatre communes : Azeffoun, Tigzirt, Mizrana et Iflissen. C'est ce qui fait dire au responsable que c'est la mafia du foncier qui serait derrière ces feux.

Le littoral ciblé par des incendies criminels

D'ailleurs, le conservateur des forêts précise que les pyromanes s'acharnent sur un lieu précis ; à savoir la forêt de Mizrana. Mohand Ould Youcef affirme que cette forêt a enregistré, cette année, 25 départs de feux, dévorant pas moins de 325 hectares. Les criminels y ont aussi utilisé de l'essence, selon la même source. Leur objectif : en finir avec ces forêts proches de la mer, pour exploiter le foncier dans des projets immobiliers très rentables.

Selon un premier bilan, 167 incendies ont ravagé quelque 1470 hectares dans cette wilaya de Kabylie. Les responsables du secteur des forêts ont estimé les dégâts de ces feux à environ 11 milliards de centimes. Ils préciseront cependant que cette estimation est approximative.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

14 wilayas algériennes touchées par les flammes

D'autre part, les incendies ont ravagé les massifs forestiers de plusieurs wilayas algériennes, notamment au Centre et à l'Est. La protection civile évoque 14 wilayas touchées, telles que Tizi-Ouzou, Bouira, Tébessa, Oum El Bouaghi, Tipaza et Médéa.

Selon le chargé de communication de la Protection civile, Farouk Achour, les flammes ont détruit près de 2700 arbres fruitiers. Aussi, les feux ont ravagé 71,5 hectares de forêt, 25 hectares de maquis, 3 hectares d’orge, 100 hectares de broussailles, 6'860 bottes de foin et 10 palmiers. Cela entre le 25 et le 27 juillet. Mais depuis le premier juin, l'Algérie a enregistré plus de 700 incendies qui ont détruit quelque 8'000 hectares de maquis, de broussailles, de forêts et de récoltes.

Lire également : Kabylie : Plusieurs forêts ravagées par le feu

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus