Pica Ouazi
23/09/2019 14:00

Voici comment se déroulera le procès de Saïd Bouteflika et des généraux Toufik et Tartag

Algérie - Le procès de Saïd Bouteflika, frère conseiller de Abdelaziz Bouteflika, du Général Toufik, ancien patron du DRS, du Général Bachir Tartag, ex-coordinateur des Services secrets, et de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs, aura lieu le 23 septembre au Tribunal militaire de Blida. Il se déroulera loin des médias et les accusés seront jugés pour « complot avec des réunions » visant à « porter atteinte à l’autorité de l'État et de l'Armée ».

Quatre des accusés, à savoir Mohamed Mediène, Saïd Bouteflika, Bachir Tartag et Louisa Hanoune, sont en détention. Trois autres mis en cause, Khaled Nezzar – son fils Lotfi Nezzar et Farid Belhamdine – sont à l’étranger. Ils font l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Tous les accusés répondront aux mêmes chefs d'inculpation

Les accusés, qu’ils soient civils ou militaires, auront à répondre aux mêmes chefs d’inculpation, à savoir : « complot dans le but de porter atteinte au commandant d’une compagnie militaire ». Ils seront jugés par rapport à l’article 284 du Code de justice militaire, qui stipule que ces derniers risquent de 5 à 10 ans de réclusion criminelle. Ils sont aussi passibles de la peine capitale s’ils sont reconnus coupables pour « complot pour changer le régime », comme le stipule l’article 77 du Code pénal.

Déroulement du procès des accusés pour complot

Selon le journal arabophone Echorouk, le procès va s’ouvrir à 9 heures. Les détenus seront présents avec leurs avocats. Il faut dire que la procédure militaire est différente des tribunaux civils. La législation militaire ne tranche pas entre les délits et les crimes avant le procès, contrairement aux tribunaux civils.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Après l’ouverture du procès, les accusés seront présentés et les accusations retenues contre eux seront détaillées. Ensuite, le parquet interviendra pour demander les peines qui seront requises contre les prévenus. La parole sera ensuite donnée aux prévenus et à leurs avocats. Il faut signaler que chaque prévenu sera représenté avec 3 à 4 avocats, ce qui fera que le procès puisse être prolongé, vu le temps que ces derniers prendront pour défendre leurs clients.

Lire aussi : La date du procès de Saïd Bouteflika et des généraux Toufik, Tartag et Nezzar fixée

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus