Pica Ouazi
13/11/2019 13:09

Déclaration des devises : Cacophonie au sommet de l'Etat algérien

Les agences bancaires continuent d’appliquer la directive de la Banque d’Algérie. Celle-ci stipule que les clients doivent justifier les dépôts en devise excédant 1000 euros. Cela malgré les déclarations claires du ministre des finances devant les parlementaires. Il a affirmé que cette directive est destinée uniquement aux étrangers.

En effet, cette procédure est toujours en vigueur provocant le mécontentement des clients et la diminution de l'épargne en devise. Elle va aussi à l’encontre des orientations du premier ministre Nourdine Bedoui . Ce dernier a insisté sur la nécessité de bancariser les fonds utilisés en dehors des cadres officiels.  En particulier ceux qui circulent sur le marché noir du "Square Port Said". Ces fonds sont censés être utilisés dans l'économie nationale qui stagne en raison de la rareté des ressources financières.

Ainsi, cette instruction de la banque d’Algérie qui est entré en vigueur en vertu de la loi de finances de 2016 ajoute de la confusion à la gestion de la devise qui circule dans le circuit informel. Elle décourage les clients à déposer leurs argents dans les banques et renforce ainsi le marché noir. Une instruction émise au nom d’un gouvernement . Son application nuit à l’économie et aux réserves en devises des banques. Elle dénote la confusion au sein des institutions ainsi que le bricolage qui continue à sévir au moment où l’économie nationale souffre des hésitations des décideurs.

Instruction qui freine la bancarisation des devises

Il faut rappeler que cette instruction n ° 149 est la mise en application d'anciennes mesures sur la base de l'article 72 de la loi n ° 15-18 du 30 décembre 2015. Elle oblige les dépositaires de sommes supérieures à 1000 euros de justifier leurs provenances. Elle est en contradiction avec d’autres mesures qui encouragent l’ouverture des comptes  en devises pour l’attraction de fonds qui restent en dehors du cercle bancaire.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Lire aussi : Algérie : Les dépôts bancaires de devise devront être justifiés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus