khaled Bel
14/11/2019 14:09

Corruption en Algérie : « Abdelmadjid Tebboune passible de poursuites judiciaires »

Corruption (Algérie) - Abdelmadjid Tebboune a tenu des propos qui seraient passibles de poursuites judiciaires. C'est ce qu'affirme un expert juridique interrogé par Observ'Algérie. En effet, l'ancien premier ministre a affirmé, à plusieurs reprises, qu'il sait où se trouve l'argent public détourné par des responsables du système de Abdelaziz Bouteflika. Une information qu'il garde secrète en dépit des lois en vigueur. Explications :

Selon le même expert ayant requis l'anonymat, Abdelmadjid Tebboune est en train de commettre le délit d'entraves à la Justice : « Cacher des informations ou des pièces à conviction pouvant contribuer à la manifestation de la vérité est passible de poursuites judiciaires (...) Abdelmadjid Tebboune affirme dans des interviews télévisées qu'il sait où se trouve l'argent public détourné. Mais il refuse de rendre publique cette information. Ce qui pourrait - dans un pays où la justice est libre- de permettre à l'autorité judiciaire de le convoquer pour l'entendre dans le cadre des enquêtes sur la corruption en Algérie. Si Monsieur Abdelmadjid Tebboune refuse de témoigner devant les magistrats et révéler ce qu'il sait. Ces derniers peuvent qualifier cette attitude comme un délit d'entraves à la justice et d'omission de témoigner. Des délits passibles de prison », a-t-il expliqué.

Abdelmadjid Tebboune un cacique du système algérien

En effet, Abdelmadjid Tebboune qui exprime l'ambition de briguer un mandat présidentiel le 12 décembre, est bien placé pour connaitre les magouilles de l'avant 22 février. Cacique du système, il était Wali à plusieurs reprises avant d'être promu ministre puis Premier ministre. Il est actuellement qualifié de candidat proche de Ahmed Gaid Salah.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Pour rappel, Abdelmadjid Tebboune a été l'invité de la chaîne de télévision privée El Bilad. Interviewé sur son programme électoral, le candidat à la présidentielle a révélé qu'il va récupérer l'argent public détourné par la Aissaba (Bande de malfaiteurs en Arabe, NDLR). Cependant, et devant l'insistance du journaliste, il refuse de révéler le montant des sommes ni leurs emplacements. Il se contenta de dire que ça dépassait les dix (10) milliards de dollars.

En savoir plus sur le Dossier : Elections présidentielles 2019

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

  • Tebboune est un corrompu qui a volé avec cette mafia et il sait ou est caché l’argent du vol et de la corruption de son aveu même! que veut la justice de plus et qu’est ce qu’elle attend pour l’arrêter ! Le problème c’est que cette justice fonctionne à l’injonction d’un grand corrompu qui tient l’armée sous sa botte. Si ça c'est pas une mafia dite moi alors c'est quoi ?

    Annuler votre réaction

    Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus