Ahmed Oul
18/09/2019 17:33

Algérie : Vers l'autorisation d'importation des véhicules de moins de 5 ans ?

Algérie – La commission des finances et du budget à l’APN entamera la discussion de l’avant-projet de la loi de finances 2020, dans un délai ne dépassant pas les 10 jours. Ses membres s’apprêtent à étudier une proposition de loi portant sur la possibilité d'autoriser aux Algériens l'importation des voitures d'occasion de moins de 5 ans au lieu de celles dont l'année de fabrication ne dépasse pas les 3 ans.

Le député et membre de la commission des finances et du budget à l’APN El-Houari Tigharsi, qui s’est confié au quotidien arabophone Echorouk, indique qu'un nombre de points sera soulevé lors de la préparation du texte législatif. El-Houari Tigharsi souligne qu'une proposition de loi pour l'autorisation de l'importation des voitures de moins de 5 ans, au lieu des voitures de moins de 3 ans, sera mise sur la table des députés.

Le gouvernement algérien avait officiellement approuvé, le 11 septembre dernier, l’avant-projet portant l’autorisation d’importation des voitures d’occasion de moins de 3 ans pour les résidents algériens. Cette décision prendra effet à partir du 1er janvier 2020. Le Conseil des ministres a précisé que les voitures d’occasion autorisées à l’importation sont les véhicules dont l’ancienneté ne dépasse pas les 3 ans.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

L'importation des voitures de moins de 3 ans ne fera pas baisser les prix sur le marché local

Néanmoins, les experts sont unanimes : l'importation des voitures de moins de 3 ans ne profitera en rien aux citoyens algériens. Ces voitures d'occasion coûteront presque le même prix sur le marché local. Par contre, l’importation des voitures de moins de 5 ans occasionnera probablement une forte baisse des prix des véhicules, puisque le tarif et la taxe douanière d’une voiture de moins de 3 ans sont plus élevés que ceux dont l'âge dépasse 3 ans, mais ne dépasse pas 5 ans.

En effet, l'un des objectifs de l'importation des véhicules d'occasion est de faire pression sur les prix des véhicules fabriqués localement. Cela constituera un facteur externe favorisant la baisse des prix, et donnera une chance au citoyen d'acquérir un véhicule selon ses moyens.
Pour rappel, le ministre du Commerce Said Djellab a annoncé le vendredi 23 août, qu’un projet de loi autorisant les citoyens algériens à importer des voitures de moins de 5 ans était en étude. Il a informé que le gouvernement se penche sur la possibilité d’autoriser les Algériens à importer des voitures d’occasion de moins de 5 ans. Alors qu'il n’était auparavant question que de voitures de moins de 3 ans.

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus