Shérazade
10/08/2019 13:59

Algérie : Ali Benflis propose un plan pour récupérer l'argent volé

Algérie - Ali Benflis propose une feuille de route pour récupérer l'argent pillé et sortir de la crise économique qui menace le pays. Le chef du parti Talaie El Hourriyet explique, dans une publication Facebook, les six étapes cruciales pour récupérer l’argent pillé par les anciens hommes politiques et hommes d’affaires.

Si plusieurs hommes d’affaires et hauts responsables politiques sont en prison pour dilapidation et graves affaires de corruption, la question qui demeure primordiale est de savoir si l’Algérie pourrait récupérer l’argent volé. Les analystes et observateurs évoquent également les transferts d’argent à l’étranger ; des sommes qui sont estimées à plusieurs dizaines de milliards de dollars.

La récupération de l'argent des Algériens

Le président du parti Talaie El Hourriyet, Ali Benflis, propose une réponse à ces interrogations. En effet, dans la matinée du 9 août, l’ancien ministre de la Justice a publié, sur son compte Facebook, une feuille de route pour récupérer l'argent pillé. Ce plan de sortie de la crise économique causée par les dirigeants de l’ère Bouteflika se décline comme suit :

Établir des conventions et des accords diplomatiques bilatéraux avec plusieurs pays européens afin que ces nations puissent par la suite coopérer pour la récupération de l’argent des Algériens. Benflis explique qu’après qu’une enquête nationale ait montré qu’un pays X a été choisi comme refuge pour dissimuler des fonds de contrebande, les accords signés préalablement devraient l’inciter à coopérer et aider l’Algérie à récupérer cet argent.

Envoyer un panel de juges compétents à l’étranger pour mener les négociations. Dans cette seconde étape, Benflis a expliqué qu’il était important qu’un groupe de juges compétents se déplace à l’étranger pour rencontrer leurs homologues. Les juges se rendront dans ces pays afin de discuter des conditions de ces derniers pour la restitution de l’argent volé.

Sur ces affaires précises, la justice algérienne devra travailler en binôme avec la justice européenne. D’après la vision de ce chef de parti, la justice algérienne devra préparer, mettre à jour et détailler les dossiers qu’elle soumettra à des partenaires étrangers. Cette opération se fera tout au long de l’enquête et devra préparer les parties étrangères à se montrer plus complices avec la juridiction nationale.

Rendre les accords bilatéraux sur la coopération judiciaire plus efficaces, en prenant compte de ces textes.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Recours aux accords internationaux de lutte contre la corruption et le vol d’agents publics étrangers dans les transactions commerciales internationales.

Recours aux bureaux internationaux spécialisés dans la recherche et l’investigation sur les affaires de transfert illicite d’argent, de contrebande et blanchiment d’argent.

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus