Aylan Afir
27/11/2019 18:41

Algérie : Vers la libération d'Issad Rebrab ?

Va-t-on vers la libération du patron du groupe Cevital Issad Rebrab emprisonné à El Harrach depuis fin avril ? Les révélations de son fils Omar sur le site francophone TSA le suggèrent. En effet, Omar Rebrab a fait savoir que le gouvernement actuel a décidé de débloquer tous les projets que l'ancien gouvernement a bloqués.

A ce titre, Omar Rebrab a affirmé qu' "avec ce nouveau gouvernement, la communication a été rétablie. Ils ont écouté nos doléances, demandé des documents de chaque blocage qu’on avait et ils se sont engagés à nous accompagner pour le déblocage des projets". "Ils nous ont dit que l’ère du passé est terminée, qu’on veut créer plus d’emplois" a précisé le fils d'Issad Rebrab.

Il a indiqué que les dirigeants du groupe Cevital ont été reçus par le Premier ministre et six ministres dans le cadre des tentatives de déblocage des nombreux projets industriels bloqués du groupe. "Nous avons été reçus par le Premier ministre et six membres du gouvernement auxquels nous avons exposé la situation des projets bloqués. Ils nous ont promis de faire le nécessaire pour les débloquer et permettre leur concrétisation" a-t-il révélé.

Un projet de Rebrab lié à sa libération ?

Il faut noter que parmi les projets bloqués de Cevital figure celui d'EvCon, spécialisé dans la purification de l'eau. En fait, c'est aussi ce projet qui a mené le PDG de Cevital vers la prison d'El Harrach. La justice lui reproche entre autres la surfacturation et l'importation d'équipements usagés. Et si ce projet sera débloqué, ce sont les accusations qui vont avec qui devraient disparaître.

Omar Rebrab ne le dit pas. Il n'évoque même pas son père emprisonné. Mais si la communication avec le gouvernement est rétabli et les projets de Cevital seront débloqués, les charges contre Issad Rebrab vont vers la levée. Cela explique peut-être le silence en vigueur depuis plusieurs  mois autour de l'emprisonnement du milliardaire.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Par contre, son fils Omar n'a pas manqué de signaler que les promesses du gouvernement ont déjà commencé à être mises en oeuvre. En fait, le gouvernement a débloqué juste avec la rencontre susmentionnée, les 1700 containers d’équipements destinés à l’usine d’électroménager Brandt de Setif, qui filiale  Cevital.

Lire aussi : Algérie : L'étrange silence autour de l'emprisonnement d'Issad Rebrab

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus