Aylan Afir
29/07/2019 21:01

Feux de forêt en Algérie : Des blessés et de nombreuses familles sinistrées

Les incendies qui ont touché plusieurs wilayas du pays ont fait des blessés parmi la population, notamment dans la wilaya de Skikda. Plusieurs familles ont fui leurs foyers ou ont été évacuées en raison de la propagation des flammes, selon des bilans de la protection civile et des comptes rendus de presse.

En effet, quelque 14 personnes ont subi des brûlures dans la wilaya de Skikda suite aux feux qui continuent de ravager les forêts et les alentours de certains villages et hameaux. Certaines familles ont été sinistrées, après que les flammes se sont rapprochées de leurs maisons. Dans la même wilaya, plusieurs familles, femmes et enfants y compris, ont fui leurs habitations dans l'urgence. En fait, c'est l'ouest de cette wilaya qui a enregistré le plus de feux de forêt qui ont ravagé quelque 250 hectares de maquis et de récoltes.

Aussi, ces différents bilans établis dans au moins treize wilayas font état d'un important incendie dans la forêt de Bainem à Alger. Ce feu déclaré, samedi 27 juillet, a ravagé environ 20 hectares de cette forêt, selon une responsable de la conservation des forêts de la capitale. Différentes structures de l'État ont mobilisé tous leurs moyens matériels et humains pour venir à bout de ces flammes.

À Tébessa, la mafia du charbon responsable des feux

Par ailleurs, les autorités locales ont également accusé la mafia du charbon d'avoir provoqué des incendies ayant touché la wilaya de Tébessa. En fait, cette région a enregistré douze incendies dans trois localités différentes. Mais l'un de ces incendies a menacé sérieusement un entrepôt de carburant dont la préservation a nécessité les grands moyens de la protection civile.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

En tout, les incendies ont fait des dégâts dans treize wilayas, ces derniers jours. Des feux qui ont ravagé des dizaines, voire des centaines d'hectares, notamment à Oum El Bouaghi, Setif, Béjaïa, Blida, Bouira, Bordj Bou Arreridj, Mila, Chlef et Constantine.

Pour rappel, depuis le 1er juin, les feux de forêt ont ravagé plus de 8 000 hectares dans la région de Kabylie. Le conservateur des forêts de Tizi-Ouzou a accusé la mafia du foncier d'être derrière plusieurs foyers d'incendies, particulièrement dans la façade maritime de la wilaya qui présente un intérêt mafieux particulier ; les pyromanes cherchent en fait à en finir avec ces forêts proches de la mer, pour exploiter le foncier dans des projets immobiliers très rentables.

Lire aussi : Incendies en Kabylie : Graves accusations d’un responsable local

Laisser un commentaire

Voir les commentaires

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus