Hakim M
22/02/2019 11:23

Algérie : l'État fait appel aux imams pour calmer les esprits

L'État algérien par l’intermédiaire de la direction des Affaires religieuses et des Wakfs (MARW) a décidé de recourir aux imams afin de sensibiliser les Algériens contre les manifestations dans les mosquées lors du prêche du vendredi, selon la presse locale.

En effet, le site d’information algérien Sabqpress affirme que la direction des Affaires religieuses et des Wakfs de la wilaya de Béchar a incité les imams à avertir « les fidèles de ne pas suivre les appels à la désobéissance civile et les manifestations soutenues par les réseaux sociaux ».

La guerre civile comme arme de dissuasion

Le ministère dirigé par Mohamed Aïssa appelle aussi les imams sur la nécessité de rappeler « les conséquences tragiques de la discorde qu'a vécues notre pays avant la loi sur la réconciliation nationale […] ou dans certains pays musulmans où des familles ont été dispersées, des personnes expulsées de leur pays […] ».

Les imams doivent alerter les fidèles que « seules les urnes vont départager les concurrents. Il faudra donc se comporter avec sagesse et se rendre aux urnes pour exprimer son opinion, au lieu de jeter à nouveau nos enfants dans le bourbier de la sédition ».

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Une tentative désespérée ?

Le gouvernement espère ainsi étouffer des mouvements de protestation attendus pour ce vendredi 22, et ce dimanche 24 février pour exprimer la colère du peuple algérien vis à vis d'une possible cinquième mandature d'Abdelaziz Bouteflika, président de la République algérienne depuis 1999.

Il faut rappeler que plusieurs mouvements de protestation ont eu lieu dans plusieurs régions du pays, et même en France. Une protestation est aussi attendue ce dimanche 24 février à Montréal (Canada).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus