Ahmed Oul
07/08/2019 16:49

Algérie : Cheb Bilal s'exprime sur sa polémique autour de la nationalité marocaine

Le chanteur de raï algérien Cheb Bilal s'est exprimé une nouvelle fois, le dimanche 4 août, sur ses propos accordés à la presse en 2016, jugés « insultants » envers le Maroc. Le chanteur algérien, très populaire au royaume, s'est excusé auprès de son public marocain, affirmant qu'il n'avait jamais eu l'intention de se moquer de la nationalité marocaine.

Le chanteur algérien, qui a effectué cette année son grand retour au Festival international Jawhara, organisé chaque année dans les villes d’El Jadida, Azemmour et Bir Jdid au Maroc, s'est expliqué devant la presse locale sur la polémique née de ses dernières déclarations à propos de la nationalité marocaine. Cheb Bilal avait, à l’époque, déclaré qu'il n’avait « que faire de la nationalité marocaine ».

En effet, c’est en réponse à une question d'un journaliste qui voulait savoir s’il n’était pas tenté, comme Cheb Khaled, d’obtenir la nationalité marocaine, que Cheb Bilal avait alors répondu sur le ton de la moquerie : « si la nationalité marocaine veut dire tout avoir gratuitement, comme la villa et la voiture, alors oui ».

Les Marocains n’avaient pas tardé à répondre à l’un des chanteurs algériens les plus adulés au Maroc. Certains avaient même appelé à boycotter Cheb Bilal et lui interdire l’entrée sur le territoire marocain.

L’artiste a été contraint, dès 2017, d’annuler tous ses spectacles prévus au Maroc, en réaction à « la campagne hostile menée contre lui par des haineux », avait-il précisé. Bilal avait toujours affirmé qu’il porte la nationalité marocaine dans son cœur.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Cheb Bilal s’excuse auprès des Marocains

Le chanteur algérien de raï a indiqué, dimanche dernier, que ses déclarations ont été sorties de leur contexte par « certaines personnes qui veulent porter atteinte à [sa] réputation au Maroc », ajoutant qu’il « se sent Marocain de cœur » et n’a « pas besoin d’un papier pour l’attester ».

Cheb Bilal a présenté ses excuses au public marocain affirmant qu'il « se sent pareil, au Maroc comme en Algérie », refusant de commenter la naturalisation de son compatriote Cheb Khaled.

Lire également : Deux Algériens naturalisés marocains par le Roi Mohammed VI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus