Aylan Afir
05/08/2019 14:53

Algérie : Abdelkader Bensalah signe 27 décrets présidentiels

Pas moins de 27 décrets présidentiels ont été publiés dans le Journal officiel. Ceux-là concernent des dizaines de hauts cadres et certains mettent fin aux fonctions de plusieurs responsables locaux et centraux.

Le chef de l'État Abdelkader Bensalah a signé tous ces décrets le 3 juillet dernier. Des décrets qui mettent fin aux fonctions de hauts cadres, y compris parmi le personnel de la Présidence de la République, comme Fatma Fouzya Hadj Aïssa, chargée d'études et de synthèse à El Mouradia.

Le mouvement concerne également de hauts cadres de ministères, à l'instar de Linda Briza, chargée d'études au ministère des Affaires étrangères. De même que Hakima Guezati, chargée d'études au ministère de l'Intérieur. Selon le décret, cette dernière est admise à la retraite. Aussi, l'inspecteur général du ministère de la Justice Tayeb Benhachem a connu le même sort, selon un décret le concernant.

Abdelkader signe le départ de plusieurs hauts responsables

Aussi, certains organismes publics ont connu un remaniement au sein de leurs directions respectives. Comme le Centre national de formation, de perfectionnement et de recyclage des personnels des collectivités locales à Djelfa, dont le directeur est Lakhdar Benahmad. Il y a également Lies Meraou, qui exerce comme directeur de la surveillance préventive et de la veille électronique à l'Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l'information et de la communication. Ainsi que Mohamed Ahmed-Nacer, président du conseil de l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT).

En outre, le Journal officiel cite des décrets mettant fin aux fonctions de plusieurs directeurs de wilayas, notamment ceux du Commerce, remerciés en groupe dans un seul décret. De même que plusieurs secrétaires généraux de wilayas, ainsi que des chefs de daïras et des chefs de sûretés de wilayas.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Bensalah procède à plusieurs remaniements

Depuis la démission de l'ex-président Abdelaziz Bouteflika, son intérimaire Abdelkader Bensalah a procédé à plusieurs remaniements parmi les hauts cadres de l'État. Et aussi dans le haut commandement de l'ANP. Si certains pensent qu'il s'agit d'une campagne de « nettoyage », d'autres croient plutôt à une opération d'écartement de toutes les personnes susceptibles d'être citées dans des affaires de corruption en Algérie. Officiellement, la Présidence de la République n'explique pas les raisons de ces opérations.

Lire aussi : Abdelkader Bensalah limoge le ministre de la Justice

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus