Pica Ouazi
12/09/2019 14:33

Air France ne reprendra pas Aigle Azur

Encore une mauvaise nouvelle pour les salariés d'Aigle Azur. L'offre de reprise de la compagnie par Air France est jugée incompatible avec la réglementation européenne, a rapporté hier 11 septembre le journal La Tribune.

En effet, Air France demande « 100% des créneaux horaires d’Aigle Azur pour exploiter les lignes transférées avec les moyens du groupe Air France ». Air France propose aussi « d’ouvrir des postes aux salariés d'Aigle Azur qui le souhaiteraient selon un processus de sélection dédié ». En contrepartie, la réglementation stipule que « les repreneurs doivent reprendre tout ce qui est attaché à l'activité reprise (locations des avions, personnels, locaux, etc.) qui permet son fonctionnement ». Le journal explique que le transfert des créneaux est lié à cette obligation qui n’est pas respectée dans l’offre d'Air France.

Ainsi, l'offre d’Air France, qui est considérée par les syndicats comme l’une des plus intéressantes en termes d’emplois, doit être modifiée « considérablement » pour être recevable. Cette offre n’est pas non plus compatible sur le plan juridique puisqu’elle ne prend pas en considération la reprise des avions et ne donne pas de garanties suffisantes pour les salariés d’Aigle Azur.

Air France refuse de modifier son offre de reprise d'Aigle Azur

Il faut souligner que malgré ce vice de forme et de fond dans l’offre d'Air France, cette dernière a décidé de ne modifier son offre qu'à la marge. Selon la même source, les conseils d'administration d'Air France et d'Air France-KLM se sont réunis mercredi 11 septembre et ont décidé de ne pas modifier leur offre afin de répondre aux exigences de la réglementation.

Abonnez vous à notre Newsletter

Restez informé(e)

Il faut signaler qu’Aigle Azur a reçu 14 offres de reprise de la totalité ou d’une partie de la compagnie, toutes estimées non recevables « en l’état » et « à parfaire », par l’administratrice judiciaire Catherine Poli. Cette situation achève les derniers espoirs des 1'150 salariés, dont 350 en Algérie.

Lire aussi : Air Algérie se prononce sur le rachat d’Aigle Azur

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.. Lisez notre Politique de confidentialité.

En savoir plus